Aller au contenu principal

Maison de Christophe Colomb, porte Soprana et cloître de Sant'Andrea

Columbus' House, Porta Soprana City Gate and St. Andrew Cloister

Maison de Christophe Colomb

Sans lui, le cours de l’« histoire » aurait été complètement différent, car, comme chacun sait, Christophe Colomb « découvre » l’Amérique le 12 octobre 1492, date traditionnellement considérée comme le début des Temps modernes.

Christophe Colomb, probablement l’enfant le plus célèbre de Gênes, vit entre 1455 et 1470 dans le bâtiment connu aujourd’hui sous le nom de Casa di Colombo, situé au cœur de la ville, non loin de la Piazza De Ferrari et à deux pas de la porte Soprana. Le bâtiment est doté de deux étages : le rez-de-chaussée servait d'atelier au père de l’explorateur, Domenico Colombo, qui vivait du tissage et du commerce de la laine et l’appartement familial se trouvait à l’étage. Le bâtiment médiéval d'origine, où le découvreur de l’Amérique passe sa jeunesse, a probablement été reconstruit au XVIIIe siècle. La maison a sans doute été détruite en 1684 lors du bombardement de Gênes par la flotte française de Louis XIV. D’après l'historien génois Marcello Staglieno, à qui l'on doit la découverte de la maison de Christophe Colomb, le bâtiment avait deux ou trois étages à l'époque du navigateur et a été restauré à partir des vestiges. Des documents d'archives retrouvés par des historiens génois suggèrent que Domenico Colombo, le père du grand navigateur, s'installe avec sa famille dans le Vico Dritto Ponticello en 1455, quand Colomb n'a que quatre ans. Le rez-de-chaussée de la maison servait d'atelier ; la porte d'entrée se trouvait à gauche de la façade. Un plafond aux poutres en bois le sépare de l'étage supérieur, probablement comme dans la structure d'origine.

En 1887, la maison est achetée par la municipalité de Gênes comme preuve tangible des origines génoises du navigateur. Le bâtiment est ensuite inclus dans le programme de rénovation de la porte Soprana, ce qui lui permet d’échapper aux transformations qui touchent le centre entre la fin du XIXe siècle et les années 1930. Une plaque, apposée sur la façade principale du bâtiment, indique : « C’est ici, dans cette maison paternelle, que Christophe Colomb a passé sa première enfance. Aucune maison n'est plus digne de ce titre ».

En 2001, d'importantes découvertes historiques et archéologiques ont lieu lors d’une nouvelle restauration, à savoir des traces de murs d'origine probablement romaine et un canal souterrain médiéval d'évacuation des eaux.

Site monumental

Dans le jardin derrière la maison de Christophe Colomb se trouve le cloître de Sant’Andrea, reconstruit après la démolition en 1904 du monastère bénédictin du même nom, dont il faisait partie. Non loin de là se trouve la porte médiévale Soprana, l'une des entrées les plus importantes de la ville, passage obligé pour quiconque arrive de l'est.

Cloître de Sant'Andrea

Le cloître de Sant’Andrea est démantelé en 1905, lors de la démolition du monastère de Sant’Andrea della Porta dans lequel il avait été construit au XIIe siècle. Il s’agit de la seule architecture qui échappe à la démolition. Le monastère était situé non loin de l'emplacement actuel du cloître, à proximité de la porte Soprana. On y accédait par une ruelle qui partait de la porte. La décision de démolir le monastère faisait partie d’un plan de rénovation urbaine de l’ensemble du secteur. Tout le quartier de Sant’Andrea, né au Moyen Âge autour du complexe monastique et encore densément peuplé et urbanisé au début du XXe siècle, a donc été détruit.

Porte Soprana

La porte Soprana était la porte d'entrée de la ville pour quiconque arrivait à Gênes de l'est. Elle dominait la colline de Sant’Andrea, qui tire son nom du monastère démoli au XIXe siècle pour créer la Via Dante et le bâtiment qui abrite aujourd'hui la Banque d'Italie. Les hautes tours qui encadrent la porte Soprana portent encore deux plaques en latin commémorant les triomphes de la ville de Gênes. L'une d'elles, sur le côté gauche, s'adresse à ceux qui s'apprêtent à entrer : « Je suis défendue par des soldats, entourée de murs admirables, et je repousse les dards de l'ennemi par ma bravoure. Si tu amènes la paix, tu peux frapper à cette porte ; si tu amènes la guerre, tu t’en iras déçu et vaincu ».

Pour plus d'informations sur les tarifs et les horaires, veuillez consulter le site web du musée

AVISO METEOROLÒGICO
En caso de aviso meteorológico "ROJO", el museo permanecerá cerrado y se cancelarán todos los eventos.

 

Informations utiles

Prossimi eventi

Facciamo il pesto a Casa Colombo

Facciamo il pesto a Casa Colombo

Data di svolgimento: 15 juin 24

Find out more