Villetta Di Negro

Une oasis verte, panoramique et très pittoresque de 2 hectares, en plein centre ville, à l’endroit où au XVIe siècle s’élevait le bastion de Sainte Catherine, partie intégrante des remparts de la ville. Après la fin de sa fonction militaire, la zone fut cédée en 1785 en concession à Ippolito Durazzo, qui y créa un jardin botanique. En 1802, le marquis Gian Carlo Di Negro racheta le terrain où il créa une école de botanique. Il fit ensuite réalisé le parc, ajoutant ainsi à la collection botanique,  une collection de vestiges de l’antiquité classique et de bustes de génois illustres.

En 1863, après la mort du marquis survenue en 1857, la Mairie acheta le parc et la villa, qui furent modifiés à plusieurs reprises : les grottes, la cascade et la « maison du jardinier » placée près de la cascade furent réalisés de 1863 à 1892.  La cascade fut construite sur l’orillon oriental du bastion des remparts du XVIe siècle.

En 1942, pendant la deuxième guerre mondiale, le bâtiment fut détruit par les bombardements navals des alliés. En 1948, la Mairie finança la reconstruction de l'édifice dans son aspect actuel. Actuellement la villa accueille le siège du Museo d’Arte Chiossone dans le bâtiment à l’architecture rationaliste conçu en 1953 par Mario Labò.

A noter la présence de deux platanes monumentaux remontant à la création du parc et de trois séquoias plantés vers 1870.