• Audioguides du Centre Historique

  • Chasse au trésor pour les familles dans le Centre Historique

  • Card 24 heures

  • Card 48 heures

  • Card Annuelle

  • Card annuelle étudiants

  • Genova walking tour

  • Discover Genoa in one hour - Itinerary Discovering the Carmine district

  • Nativité à Gênes - itinéraire 1

  • Paganini Opera: concert and tour in the Museums of Strada Nuova

  • Paganini Opera: concert and tour at Villa del Principe

  • Discover Genoa in one hour - Itinerary Medieval Genoa

Gênes et la mer

Les républiques maritimes

Très souvent, y compris parce que l’on se souvient de ce que l’on a appris à l’école, Gênes est associée à l’idée des Républiques Maritimes. Il faut savoir qu’il s’agit d’une définition qui est née au XIXe siècle pour décrire certaines villes portuaires italiennes qui, à partir du Moyen-âge et grâce à leurs activités maritimes, purent jouirent de l’autonomie politique et d’une certaine prospérité économique. Aucune de ces villes ne s’est donc jamais proclamée république maritime au Moyen-âge.

Les républiques étaient importantes non seulement pour l’histoire de la navigation et du commerce: leurs ports n’accueillaient pas seulement des marchandises précieuses, introuvables en Europe, mais aussi de nouvelles idées artistiques et des informations provenant de pays lointains. Les marchands de Gênes, Venise, Pise et Amalfi frappèrent des monnaies en or, en désuétude depuis des siècle, mirent au point de nouvelles opérations de change et de comptabilité et encouragèrent le progrès technologique dans la navigation. La cartographie nautique doit beaucoup aux républiques maritimes: les cartes du XIVe et du XVe siècle qui sont parvenues jusqu’à nous, appartiennent toutes aux écoles de Gênes, Venise et Ancône.

Les croisades offrirent aux républiques l’occasion de développer leur commerce: des milliers d’Italiens qui vivaient dans ces villes maritimes se répandirent en Orient, où ils créèrent des bases, des ports et des établissements commerciaux et obtinrent des gouvernements étrangers des privilèges juridictionnels, fiscaux et douaniers.

D’Orient, les républiques marchandes importaient une vaste gamme de marchandises et de produits introuvables ailleurs, qu’elles exportaient ensuite, créant ainsi un triangle commercial entre l’Orient arabe, l’Empire Byzantin et l’Italie. Jusqu’à la découverte de l’Amérique, elles jouèrent un rôle essentiel dans le commerce entre l’Europe et les autres continents.

Plan

CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS