De Piazza De Ferrari au Carmine: un itinéraire insolite à la découverte de Gênes

Point de départ de cet itinéraire : la très centrale Piazza De Ferrari. Célèbre pour la fontaine au centre de la place, réalisée par Giuseppe Crosa di Vergagni en 1936, cette place est aujourd’hui encore le cœur de la ville, son âme culturelle, l'entrée dans le centre historique et lieu de rendez-vous des génois et des touristes.

La place est bordée de plusieurs édifices importants : la Bourse, le siège de la Région Ligurie et le Palais Ducal. À gauche du palais ducal, en empruntant la via XXV Aprile puis en prenant tout de suite à droite, nous ne pouvons pas ne pas nous arrêter pour admirer les arcades du Théâtre de l’opéra Carlo Felice : conçu par Carlo Barabino et reconstruit après les dévastations de la Deuxième guerre mondiale, le théâtre est aujourd’hui l’un des théâtres les plus à l’avant-garde de toute l’Europe.

En poursuivant notre promenade le long de la via XXV Aprile, nous débouchons sur la place Fontane Marose puis dans la via Garibaldi : autrefois appelée “Strada Nuova”, elle fut immortalisée par Rubens pour la beauté de ses demeures qui, en 2006, ont été inscrites au patrimoine de l’Unesco comme Palazzi dei Rolli. Construites entre le XVIe et le XVIIe siècle par les riches familles aristocratiques génoises, décorées de stucs et de fresques, ces somptueuses demeures se distinguent par leurs salons majestueux, leurs cours et leurs jardins, représentant de façon exemplaire ce que fut “le siècle des Génois”.

En prenant la via Cairoli, autrefois “Strada Nuovissima”, nous arrivons sur la place della Nunziata, dominée par l’église de la Santissima Annunziata del Vastato, célèbre pour ses stucs et ses fresques qui en font l’un des chefs d'œuvre du XVIIe siècle.

Depuis l’église, empruntons la via Balbi qui doit son nom à la famille génoise qui au début du XVIIe siècle, fit construire les édifices de cette rue. Les Palais des Balbi, appartenant eux aussi à l'ensemble des Palazzi dei Rolli devenus patrimoine de l’Unesco, accueillent aujourd’hui de nombreuses facultés universitaires et le musée du Palais Royal.

Presque en haut de la rue, sur la gauche, un petit escalier mène à Piazza Truogoli di Santa Brigada, une petite place au centre de laquelle se trouve un ancien lavoir et bordée tout autour par des maisons aux couleurs pastel, où se retrouvaient autrefois les ménagères avec leur tas de linge à laver.

Au bout de la rue à droite, nous trouvons l'entrée de l'ascenseur Montegalletto, un exemplaire unique au monde avec à la fois un système vertical de remontée (ascenseur) et un système horizontal (funiculaire). Une fois en haut et après avoir traversé Corso Dogali, se présente l'entrée du parc de Castello d’Albertis, avec sa vue imprenable sur la ville ; aujourd’hui le château abrite le musée des cultures du monde qui offre la possibilité de faire un voyage virtuel à travers les continents, du salon turc à la salle colombienne, en passant par la salle gothique.

En sortant du parc, descendons vers l’Albergo dei Poveri le long du Corso Dogali. Le bâtiment remonte à 1652 et fut construit dans le but d’accueillir les personnes les plus démunies, pour être ensuite utilisé, au fil des siècles, à d'autres fins jusqu’à notre époque où la partie est de l’édifice est occupée par l’université de Gênes.

Poursuivons notre promenade sur le Corso Carbonara : le long des jardins Tito Rosina, une “creuza”, une ruelle typique génoise pavée, descend jusqu’à la mer. En empruntant cette Salita Carbonara, nous nous retrouvons en plein cœur du quartier du Carmine avec ses ruelles caractéristiques aux noms curieux : vico Cioccolatte (ruelle Chocolat au lait), vico della Fragola (ruelle de la fraise), piazzetta delle Giuggiole (place des jujubes), rappelant ainsi son ancienne vocation commerciale.

Sur la place de Carmine, qui vient clore cet itinéraire, il est possible de visiter le marché couvert du même nom, une structure en style liberty, réalisée en 1921 pour y organiser le marché du quartier. Aujourd’hui encore, il accueille des étals alimentaires ainsi qu’un restaurant où déguster des plats typiques cuisinés avec des produits en vente sur le marché même.

Informations utiles